Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS 


Bilan de la journée d’action du 9 octobre : pourquoi avons nous fait grève ?

vendredi 12 octobre 2018

Jeudi 9 octobre, les organisations syndicales FSU, Solidaires, CGT et FO avec les salariés du public et du privé se sont mobilisés contre la casse sociale du gouvernement, les orientations budgétaires du gouvernement, les réformes destructrices de la Fonction Publique, la prochaine réforme des retraites...

Un millier de personnes étaient rassemblées dans les rues d’Annecy ce jeudi 9 octobre !

Prise de parole de la FSU 74 : 5 enseignants ont pris la parole !

Aujourd’hui, 9 octobre 2018, les syndicats de la Fédération Syndicale Unitaire de Haute Savoie sont en grève au côté des collègues du privé, des retraités, des jeunes, des précaires.

Nous n’avons pas d’autres choix que d’être ici ! DES CHOIX BUDGETAIRES CONTESTABLES ET DES SUPPRESSIONS DE POSTES A TOUT VA DANS LA FONCTION PUBLIQUE, DES NOUVELLES POLITIQUES SALARIALES LOIN DES EXIGENCES, DES MENACES CONTRE LA FONCTION PUBLIQUE ET LES SERVICES PUBLICS, LA PROCHAINE REFORME SUR LES RETRAITES…

Tout ça, ce sont des biens grands mots, mais concrètement, pourquoi je, tu, on, nous, vous êtes en grève aujourd’hui ?

- Aujourd’hui, je suis enseignante et je suis en grève car ce gouvernement confond progrès et casse sociale, solidarité et individualisation à outrance, redistribution équitable et ponctions sur les retraites et les salaires des fonctionnaires. Quand on sait qu’il y a 8 millions et demi de pauvres et qu’on parle d’eux comme de pleurnichards, quel mépris !

- Aujourd’hui, je suis une enseignante et je suis en grève car je suis en colère. Je ne comprends pas pourquoi les gouvernants voient les services publics comme une charge alors que c’est vraiment un bien commun ! Si nous ne faisons rien pour contrer le chantier Action Public 2022, nous allons tous perdre et les usagers aussi !

- Aujourd’hui, je suis enseignant et je suis en grève car je suis atterré par l’attitude de notre premier ministre. Il croit avoir tout inventé quand il a dédoublé les classes de CP/CE1 en REP. Mais cela fait des années que les enseignants demandent des effectifs moins importants et ça dans TOUTES les classes.

- Aujourd’hui, je suis enseignante et je suis en grève contre un budget qui abandonne toute ambition pour la jeunesse. La réforme du lycée conçue pour supprimer des postes, loin de permettre une meilleure éducation pour toutes et tous, limitera en réalité l’offre de formation pour de nombreux élèves. Elle se fait contre les personnels et anticipe le tri social de Parcours Sup’. Je revendique les moyens de permettre un éducation émancipatrice de qualité pour toutes et tous.

- Aujourd’hui, je suis enseignant et je suis en grève car je n’en peux plus des effectifs chargés dans les collèges et les lycées. Dans certaines classes de lycées, nous avons 38 élèves. Comment bien travailler ? Il faudrait d’urgence un nouveau lycée sur le bassin annécien et dans le Chablais pour pallier l’arrivée massive d’élèves. Il est urgent que le département et la région investissent dans la création de nouveaux établissements.

Et dans la presse ? https://librinfo74.fr/manifestation-du-9-octobre-2018-pour-une-societe-solidaire/

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU Haute-Savoie 10, rue Guillaume-Fichet 74000 ANNECY ; Tél-Fax : 04-50-45-22-43 ; snu74@snuipp.fr