Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS 


Manque d’ATSEM dans les maternelles d’Annecy, commune nouvelle

vendredi 19 octobre 2018

Diminution du temps ATSEM en classe sur des maternelles du Grand Annecy.

Le remaniement des horaires des ATSEMs ont entraîné des disparités selon les écoles du Grand Annecy. Dans certaines d’entre elles , des problèmes d’organisation sont apparus, suite à une diminution conséquente de la présence en classe, sur le temps élève de ces auxiliaires précieuses.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de la réunion organisée par le SNUIPP entre enseignants et parents (FCPE).

COMMUNIQUE COMPTE RENDU ACTION ATSEM ANNECY

Présents : Marie DELARUE Snuipp, GENIN Roxana (présidente Cornec), COSTE Jean-Pierre (trésorier Cornec), ERNY Bertrand (Snuipp et mat. Pommaries), MOUTON Amélie (mat. Colovry), ARNAULT Dominique (mat. Lachat).

Bonjour à tous

Une réunion d’action traitant des problèmes de diminution du temps atsem dans les maternelles d’Annecy s’est tenue dans les locaux du Snuipp le jeudi 11 octobre 2018.
Trois écoles étaient représentées, Colovry, Pommaries, Lachat ainsi que la fédération des parents d’élèves Cornec.
Ces trois écoles rencontrent de sérieux problèmes d’organisation suite à la diminution de plus de 10% du temps d’atsem qui leur était octroyé.
Ce temps enlevé par la mairie aux activités scolaires est totalement restitué au périscolaire ce qui est clairement inacceptable (on ne déshabille pas l’enseignement pour habiller la garderie).
Nous rappelons que les revendications portées par le Snuipp sont d’une atsem par classe accueillant des élèves de maternelle.
Des dysfonctionnements fréquents sont observés dans ces écoles et vraisemblablement dans les écoles de toute l’agglomération.

Ces problèmes touchent la sécurité, l’hygiène, la pédagogie dans les écoles maternelles.
Ont été cités :

  • Insuffisance de surveillance des entrées et sorties des classes.
  • Insuffisance de présence et de surveillance pour l’habillage et le passage aux toilettes.
  • Temps d’attente de plus de 15 minutes pour ramasser les vomis, pipis et cacas.
  • Atsem non disponibles pour soigner les petites blessures et maux divers.
  • Atsem non disponibles pour ouvrir aux parents venant chercher leurs enfants pour soins particuliers à l’extérieur.
  • Gobelets de boisson non lavés pendant tout le mois de septembre (problèmes de transmission des virus et microbes)
  • Locaux moins rangés et tables plus sales.
  • Matériel de peinture et de bricolage non nettoyé et non rangé.
  • Non disponibilité des Atsem pour les bilans d’activités et pour l’explication de la conduite des ateliers.
  • Accaparement des enseignants par les tâches ménagères portant atteintes à la réalisation du programme éducatif.
  • Chaises et bancs non descendus à l’arrivée des enseignants.
  • Fatigue accentuée du corps enseignant aboutissant à des crises émotionnelles et arrêts de travail.

Il est à noter que les écoles de la nouvelle agglomération sont inégalement dotées en postes d’atsem. On note jusqu’à des différences de 20% de dotation.

  • Ex : Ecole de Meythet centre : 5 atsem plus une remplaçante pour 5 classes de maternelle
  • Ecole des Pommaries : 4 atsem plus une remplaçante pour 6 classes de maternelle
  • Ecole du Colovry : 2 atsem pour 4 classes de maternelle .

Entendons nous bien, nous demandons un nivellement par le haut et non le contraire.
Il est également à noter que le nombre d’élèves par classe est de 28 à 30, souvent en double niveau et qu’il est parmi le plus haut du département. A cela s’ajoutent les enfants allophones arrivant à l’école et ne comprenant pas le français et le temps supplémentaire à accorder au personnel et aux enfants relevant de l’inclusion scolaire.
LES EQUIPES FATIGUENT.

1 L’ACTION.

DEJA FAIT.

  • Alerte du syndicat et des services de l’enseignement par les enseignants.
  • Lettres au maire, aux 3 IEN d’Annecy et au DASEN.

A FAIRE.

  • 1. Information sur la situation aux parents élus. Demande de soutien (lettre à la mairie).
  • 2. Information et motion lors du conseil d’école.
  • 3. Attente des réponses de la mairie (15 jours).
  • 4. Pétition des parents.
  • 5. Information de la presse.
  • 6. Manifestation devant la mairie
  • 7. Dépôt de préavis de grève par le syndicat.
  • 8. Grève dénonçant les décisions de la mairie.
  • 9. A voir.
  • 10. Autres idées.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU Haute-Savoie 10, rue Guillaume-Fichet 74000 ANNECY ; Tél-Fax : 04-50-45-22-43 ; snu74@snuipp.fr