Retour accueil

Evaluations CP : nouvelle année, même recette

vendredi 17 janvier 2020

Du lundi 20 au vendredi 31 janvier, seront à nouveau proposées aux élèves les évaluations mi-cp en mathématiques et français. Identiques à celles de l’an passé, elles ont, cette année, été précédées par un rapport de l’inspection générale venu appuyer la communication de la rue de Grenelle.

Pour mener leur enquête, les inspecteurs généraux se sont déplacés dans 43 écoles choisies par les DASEN des départements concernés, ce qui oblige les rapporteurs à prévenir que cela ne constitue pas un échantillon représentatif. Et malgré le choix des écoles, qu’on imagine volontiers triées sur le volet, un tiers tout de même des personnels interrogés ont marqué leur indifférence vis-à-vis de cet outil aux inspecteurs de la rue de Grenelle. Et quand ceux-ci, voient dans la disparition des « évaluations maisons » de début d’année une évolution positive, on pourrait tout au contraire y voir la traduction concrète de la dépossession de la professionnalité des équipes au service d’un outil qui ne sert finalement que la communication ministérielle. Car si 2/3 des enseignantes et enseignants visités disent adhérer aux évaluations, ils sont tout autant à ne pas savoir qu’en faire.

Teaching to the test

Ces évaluations, le ministère souhaite les utiliser pour repenser les enseignements du cycle 1 et 2. Une volonté de pilotage des apprentissages par les évaluations que d’autres pays ont déjà essayé. Cette dérive, bien connue sous le nom de « Teaching to the test » consiste à prioriser les enseignements sur ce qui est évalué dans les tests standardisés. Ce recentrage sur les compétences instrumentales dites « fondamentales » ne permet pas, bien au contraire de lutter contre les inégalités sociales de destin scolaire. Une dérive que le SNUipp-FSU ne cessera de dénoncer et qui l’amène à soutenir toutes les actions menées par les écoles contre cette dé-professionnalisation du métier. Une lettre commune signée d’un collectif d’associations professionnelles, de mouvements pédagogiques et d’autres syndicats est partie à l’adresse du ministre pour lui rappeler l’opposition partagée à ce dispositif d’évaluations et dénoncer les pressions que subissent certaines équipes.

Un observatoire du métier

Dans le même temps, le syndicat propose à tous les enseignants et les enseignantes de se saisir de l’observatoire du métier qu’il a mis en place en novembre dernier, pour témoigner de ce qui fait le quotidien du métier. Les empêchements, les injonctions, mais aussi à l’inverse toutes les trouvailles, réussites et projets d’équipe qui permettent de continuer à trouver du sens et à tout mettre en œuvre pour conduire les élèves à progresser dans leurs apprentissages.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU Haute-Savoie 10, rue Guillaume-Fichet 74000 ANNECY ; Tél-Fax : 04-50-45-22-43 ; snu74@snuipp.fr